Free delivery from 300 € purchase or 36 bottles in France.

La trahison du bouchon

Written on 21/07/2020

Le vin est un des rares produits dont on sait, lorsqu’on le commercialise et lorsqu’on l’achète, qu’il risque d’être impropre à la consommation ! Le risque que la bouteille soit bouchonnée est en effet connu et accepté par le producteur et le consommateur.

Un vendredi soir pas tout à fait comme les autres, vous êtes invité à un dîner de haute importance. Vous savez les maîtres de maison amateurs de vin et vous avez décidé de leur - et de vous - faire plaisir. Sur le chemin, petit tour chez un caviste de confiance qui vous dirige vers une année réussie d’une propriété fiable. Votre sac s’alourdit d’une bouteille mais vos pas sont plus légers, sûr que vous êtes de l’effet de votre cadeau. L’apéritif se passe à merveille avec vos nouveaux patrons, vos futurs beaux parents, ou monsieur le député… On passe à table, on ouvre votre vin et… Il est bouchonné ! Vous vous excusez, on vous dit que c’est pas grave… 

Ô rage ! ô désespoir ! ô moisissure ennemie !

 

Qu’est-ce qu’un vin « bouchonné » ? 

C’est un vin qui sent la poussière, le renfermé, voire le moisi (une chambre d’ado, quoi) et qui, par conséquent, est imbuvable. C’est d’ailleurs pour ça que le serveur du restaurant vous fait goûter le vin : vérifier qu’il n’est pas bouchonné (et non pas s’il est à votre goût). La plupart du temps, pour le détecter, l’odorat suffit. Dans les restaurants bien tenus, vous pourrez voir le sommelier sentir discrètement le bouchon avant de vous servir. Si vous n’êtes pas sûr, ne remuez pas le verre et goutez. Il est bouchonné ? Renvoyez la bouteille. 

 

D’où vient ce goût ? 

Du bouchon ! Mais vous l’aviez deviné. C’est en fait la rencontre des micro-moisissures du liège et de particules de chlore qui donne ce fumet si désagréable (le TCA, pour les scientifiques). Cela arrive souvent à cause d’un bouchon de mauvaise qualité ou de la présence de chlore dans les produits d’entretient ou de conservation des fûts. 

 

Comment l’éviter ? 

Malheureusement, qu’un vin soit bouchonné, ça arrive ! C’est un risque à accepter, les meilleures maisons n’y coupent pas… Mais elles peuvent lutter au maximum contre : d’abord en utilisant des bouchons de meilleure qualité et aussi en espaçant bien les bouteilles pendant l’entreposage. 

Il arrive qu’on sauve un vin bouchonné en le carafant. Si le gout de bouchon ne part pas, oubliez cette bouteille, passez vite à une autre ! 

Si vous avez prévu de boire ce vin dans l’année, vous pouvez utiliser des bouchons autres que lièges (synthétiques, capsules…). 

Rassurez-vous en vous souvenant qu’un vin bouchonné c’est très rare, et pour assurer le coup au prochain dîner important : prévoyez deux bouteilles ! 

This will interest you

Our best sellers