Livraison à domicile offerte dès 300 € d'achat ou 36 bouteilles en France métropolitaine.

Du vin et des mots

Rédigé le 11/11/2020

La langue du vin

Le vin a son langage, son parler. Il se discute autant qu’il se déguste. De l’érotisme au scientifique, le lexique vinicole est vaste et parfois mystérieux. On a entendu mille fois les termes sans jamais avouer ne pas les comprendre. Voici une sélection de mots à connaitre et maitriser pour parler « vin » sans se prendre les pieds dans la vigne…

 

BOUQUET 

Ce sont les arômes qui se dégage d’un vin, que l’on peut sentir de prime abord ou en « rétro-olfaction ». Le terme de « bouquet »  s’applique aux arômes développés pendant le vieillissement en fût puis en bouteille. C’est donc tout simplement « ce que sent le vin ». C’est évidement un aspect primordial pour juger de sa qualité et apprécier sa dégustation ! 

 

UN VIN ENVELOPPÉ

C’est une caractéristique d’un vin. On le dit enveloppé quand il est riche en alcool, qu’il est gras et moelleux. Une qualité qui sera appréciée de certains et fuie par d’autres. Pour ma part je pense que c’est simplement une question de moment. Un vin enveloppé, les pieds sous une couverture et un film en noir et blanc peut se révéler très réconfortant pendant ce second confinement… 

 

BIODYNAMIE 

Cette définition mériterait peut être un article complet tant on croise de plus en plus de vins « en biodynamie » chez nos cavistes. 

C’est une technique qui mise principalement sur l’échange entre le sol et le plant de vigne. Il faut donc remplacer les engrais par des produits naturels afin de renforcer la vigne. Elle se cale sur un calendrier lunaire et sur l’exposition au soleil. Le but est de faire vivre au maximum la biodiversité qui entoure la vigne (fleurs, insectes, fruits…) pour influencer le futur gout du vin. 

Attention, biodynamie n’est pas forcément synonyme de qualité ! Cette technique est très complexe à maîtriser et il faut du temps pour atteindre ses objectifs gustatifs ! 

 

RENDEMENT 

C’est la quantité de vin produite à partir d’une surface donnée. Le rendement est souvent exprimé en hectolitres par hectare (hl/ha). Pour le réguler, on peut couper des grappes pour en limiter le nombre par plant de vigne. De cette manière, la sève est plus active sur les grappes restantes. 

On considère généralement un faible rendement comme un gage de qualité du vin et les vignerons  vous en parleront souvent pour vanter les mérites de leur produit. 

Voici quelques pages cornées au dictionnaire sans fin du vin. Nous aurions encore pu parler du vin fermé, complet ou du bâtonnage… ce n’est que partie remise ! 

Ca va vous intéresser

Nos meilleures ventes