Livraison à domicile offerte dès 300 € d'achat ou 36 bouteilles en France métropolitaine.

Du vin et des mots

Rédigé le 02/02/2021

La langue du vin

Le vin a son langage, son parler. Il se discute autant qu’il se déguste. De l’érotisme au scientifique, le lexique vinicole est vaste et parfois mystérieux. On a entendu mille fois les termes sans jamais avouer ne pas les comprendre. Voici une sélection de mots à connaitre et maitriser pour parler « vin » sans se prendre les pieds dans la vigne…

 

Capiteux

Se dit d’un vin très riche en alcool, qui en devient désagréable. Un vin capiteux monte à la tête et fatigue vite celui qui le boit. 

 

Le buvant 

C’est tout simplement l’ouverture supérieure du verre, celle où l’on pose nos lèvres entrouvertes pour boire. Il existe évidemment plusieurs épaisseurs de verre au buvant, il faut toujours préférer un buvant fin

 

Décantation 

C’est quand, au restaurant, le sommelier transvase le vin de la bouteille à la carafe en prenant soin de laisser le dépôt dans la bouteille. Attention : ce n’est pas l’aération !

 

Panier 

C’est un petit panier (souvent en rotin) utilisé au restaurant ou chez soi pour accueillir une bouteille à l’horizontale. Si on la place de cette façon, c’est qu’elle contient du dépôt et n’a pas été décantée et que l’on ne veut pas que la lie bouge ! 

 

Ballon

Tout le monde connaît cette forme de verre à vin : c’est un verre à pied, rond comme un demi ballon. S’il n’a pas de pied, c’est un gobelet, et on met de l’eau dedans ! 

 

Nez droit 

On dit d’un vin qu’il a le nez droit quand ses arômes sont faciles à comprendre, sans ambiguïté, nets, distincts. Il est très agréable d’en faire goûter à des néophytes et de les voir trouver seuls leurs premières sensations. 

 

Voici quelques pages cornées au dictionnaire sans fin du vin. Nous aurions encore pu parler de l’éborgnage, de la barbantane ou du bâtonnage… ce n’est que partie remise ! 

Ca va vous intéresser

Nos meilleures ventes