Livraison à domicile offerte dès 300 € d'achat ou 36 bouteilles en France métropolitaine.

La chaîne du vin

Rédigé le 16/12/2020

Les étapes cruciales de la fabrication du vin

Comme tout artisanat passé en partie à la production industrielle, la fabrication du vin a vu ses techniques et son matériel évoluer de façon spectaculaire. Et pourtant, les étapes clés du processus menant le grain de raisin à votre verre sont toujours là. C’est autour d’elles que le savoir-faire a évolué, et non-pas à leur dépens. C’est le sérieux et l’originalité qui feront que, malgré ces mêmes étapes, aucun vin ne se ressemble à celui du domaine voisin… 

 

Pour mieux comprendre comment « on fait du vin », voici les étapes les plus importantes : 

 

LA VENDANGE 

La vendange n’est pas une simple cueillette en famille, c’est une première étape cruciale ! Le choix des grappes et le soin avec lequel on les manipule seront déterminants dans la qualité du futur nectar. Le moment de la vendange est aussi déterminant dans le caractère que prendra le vin.

Bien qu’il existe des machines, beaucoup de viticulteurs préfèrent encore les vendanges manuelles, plus délicates ! 

 

LE FOULAGE  

Si l’on garde l’image d’Épinal des jeunes filles qui relèvent les jupons jusqu’aux genoux pour écraser le raisin avec leurs pieds, aujourd’hui (heureusement ?) le foulage et le pressage du raisin se fait avec des machines, améliorant la qualité du vin. Après ce pressage on obtient le moût : jus de raisin épais, encore riche de la peau et des pépins. 

 

LA FERMENTATION  

Pendant quelques jours, ce jus va fermenter tranquillement avec des levures (ajoutées ou non). Cette fermentation a pour but de laisser les sucres se transformer lentement en alcool. Selon le temps qu’on laisse le jus fermenter, il deviendra un vin sec ou doux… 

 

LA CLARIFICATION 

Il est temps d’enlever les résidus qui n’ont rien à faire dans une bouteille de vin respectable ! C’est ça, la clarification. Les tanins, levures mortes et autres protéines indésirables sont filtrés et retirés. 

 

LA MATURATION  

Maintenant, on va laisser le vin se reposer… ou pas ! On peut tout aussi bien le mettre de suite en bouteille… En revanche, il n’aura pas le temps de developper tous ses arômes ni de se débarrasser de quelques tanins surnuméraires… Si le vieillissement en fût de chêne reste le traditionnel, d’aucuns utilisent des cuves en acier et s’en sortent honorablement… 

 

 

Vous savez maintenant, en gros, comment le vin se fait. Pour aller plus loin, et quand le climat le permettra, venez donc nous rendre visite ! Nous nous ferons une joie de vous montrer comment nos grands crus sont créés !  

 

Ca va vous intéresser

Nos meilleures ventes