Livraison à domicile offerte dès 300 € d'achat ou 36 bouteilles en France métropolitaine.

Le choix du vin

Rédigé le 09/02/2021

Quelques règles pour ne plus se tromper

On parle et on parle et on parle sur ce blog ! On parle du vin, de ses origines, de sa place dans la langue française, dans nos maisons, de ce qu’il nous inspire… On s’efforce de vous donner les meilleurs conseils possible pour le conserver, l’apprécier… Mais le plus important n’est-il pas tout simplement de bien choisir son vin

On est invité à dîner (j’entends que ce blog vive plus longtemps que ce satané covid), on a juste le temps, en sortant du travail, de repasser chez soi se changer et d’aller acheter une bouteille. Et soudain, devant les rangées d’étiquettes : le vertige ! Si en lisant ça vous vous imaginez dans un supermarché, passons toute de suite à la première règle…

 

Préférer un caviste 

La première raison est évidente : le conseil. Dans un hypermarché, on ne trouvera jamais de spécialiste du rayon vin ! Mais ce n’est pas la seule raison de choisir un caviste. La plupart des bons domaines refusent de se retrouver en grande distribution. Par ailleurs, les enseignes de supermarchés ont besoin d’un approvisionnement important, et se tournent donc plus naturellement vers les domaines gigantesques. Un caviste aura des choses plus rares, plus intéressantes aussi… 

 

Ne pas (toujours) se fier au prix 

D’accord, un prix élevé est souvent un indicateur de bonne qualité, mais l’inverse n’est pas forcément vrai ! On trouve une quantité astronomique de très bons vins à des prix abordables. Plusieurs causes à cela, le manque de notoriété d’un vin ou sa vocation à être bu rapidement en font partie. 

 

Savoir lire une étiquette 

« Grand cru », « premier cru », tout cela vous mènera souvent sur des bonnes pistes. Oubliez « grand vin » ou « vieilles vignes » qui n’ont aucune valeur juridique. Regardez l’AOC et le millésime, avec un tout petit peu de recherche et de mémoire, vous saurez vite ce qui vous plait ! 

 

Choisir un bon millésime

Le millésime, c’est l’année de production du vin, il est essentiel à la qualité de celui-ci. La température, la pluie, et les mille autres facteurs qui entrent en jeu dans la vie de la vigne font qu’une année sera meilleure ou moins bonne que la précédente. Alors certes, une année peut être bonne pour une région -ou même un vignoble en particulier-et mauvaise pour une autre, mais dans les années récentes, de manière générale, les bons millésimes sont : 2017, 2016, 2015, 2010, 2009… Si la bouteille que vous tenez entre les mains a été produite dans ces années là, vous avez déjà amoindri les risques ! 

Ca va vous intéresser

Nos meilleures ventes