Livraison à domicile offerte dès 300 € d'achat ou 36 bouteilles en France métropolitaine.

Une année de vigneron

Rédigé le 13/01/2021

La vie dans la vigne, au fil des mois

L’année commence et on espère tous qu’elle va se passer comme les autres, sauf la dernière. Mais vous vous demandez surement à quoi ressemble une année de vigneron… En tout cas, maintenant, c’est le cas. Pas de problème, je suis là pour répondre à des questions que vous vous posez, mais surtout à celles que vous ne vous posez pas ! 

Comme celle du plombier ou du ministre, l’année du vigneron compte douze mois. Égrenons-les un à un pour nous rapprocher du quotidien d’un faiseur de vin… 

JANVIER : ON TAILLE ! 

L’année commence avec des choix : quelle quantité de raisin allons-nous produire cette année ? Quelle qualité ? Tout se joue donc au moment de tailler les ceps. Plus on laisse de bois sur sa vigne, plus elle produira de grappes, moins ces grappes seront de qualité. 

FÉVRIER : PETITE BOUTURE DEVIENDRA GRAND VIN 

Le vigneron termine la taille et prélève des boutures pour les planter plus tard. 

MARS : UN CHEVAL DANS LES VIGNES 

Il est temps de labourer ! On dégage la terre au pied des ceps et on la trie. 

AVRIL : LA PLANTATION ET LE PALISSAGE 

Les boutures sont plantées. Les sarments issus de la taille de janvier ont déjà bien poussé. Il faut maintenant les soutenir et les orienter vers le soleil. Pour ça, on les maintient entre des fils de fer. De cette façon, la vendange sera également plus facile ! 

MAI : PRENDRE SOIN DE LA VIGNE  

Au printemps, le vigneron veille à ce que sa vigne pousse tranquillement. Il laboure encore un peu, arrache de mauvaises herbes, pulvérise contre les maladies éventuelles de la vigne… 

JUIN : SILENCE ÇA POUSSE  

Les jours s’allongent et se réchauffent. Le vigneron admire les premières baies de raisin pousser. Il les compte à la louche, pour se rendre compte de la récolte à venir. 

JUILLET : L’OEIL SUR LE THERMOMÈTRE  

L’impatience guette le vigneron, les vendanges approchent et la météo est maintenant déterminante. Quand les fleurs apparaissent, il sait qu’il pourra vendanger 100 jours plus tard ! 

AOÛT : ON SOUFFLE ET ON BRICOLE 

Le sort de la récolte est quasiment jeté. Le vigneron ne peut plus grand chose si ce n’est quelques « vendanges vertes » par ci par là pour optimiser les grappes laissées. 

SEPTEMBRE : ENFIN LES VENDANGES 

Certainement le moment le plus excitant de l’année ! On récolte enfin les fruits de mois d’attente et de travail soigneux ! Les rangées se remplissent de mains délicates qui détachent les grappes et les posent dans les paniers. 

OCTOBRE : TOUS AU CHAI 

On fait fermenter le jus, on « créé » le vin que l’on veut faire cette année. C’est une période très excitante pour le vigneron, très stressante aussi. 

NOVEMBRE : PRÊT À HIBERNER 

Le vin est transféré dans les fûts et les pieds de vignes sont au chaud sous quelques centimètres de terre.  

DÉCEMBRE : PRÊT À RECOMMENCER 

Le vigneron se félicite d’une année de travail, prépare les fêtes et prend de belles photos de ses vignes gelées. 

Ca va vous intéresser

Nos meilleures ventes